Heures de réflexion en seconde

 Mardi 17 novembre 2015, nous avons rencontré Mme Sabatier ou traduit en langue des signes « boucles d’oreilles » car elle en porte toujours.

 

Elle est chef de service au Centre Auguste Grosselin. C’est un établissement spécialisé pour enfants et jeunes déficients auditifs avec ou sans handicap ou difficultés associées. Sa mission est de proposer une prise en charge globale adaptée à leurs besoins en vue de préparer au mieux leur vie d’adulte.

 

 

 

Ce qui nous permet d’entendre c’est un tuyau en forme d’escargot et de matière molle entourée d’un liquide.
Les élèves sont tous sourds à différents degrés de gravité. Il existe quatre degrés de surdité : légère, moyenne, sévère et profonde.
 
Pour remédier au problème lié à l’audition il existe différents dispositifs selon le degré de surdité :
 
- La lecture labiale pour la surdité légère,
-  Les appareils auditifs intra ou extra auriculaire,
- Une opération consistant à placer une électrode derrière l’oreille (implant cochléaire).
 

La surdité peut survenir dès la naissance, au cour de la vie par exemple à cause du volume trop élevé par les écouteurs dans les oreilles ou bien encore après un accident.

Dans le centre Auguste Grosselin on compte 45 adultes pour 75 élèves. Lors d’une prochaine sortie nous allons rencontrer ces jeunes qui, lorsque nous les verrons, nous attribueront un signe pour nous appeler en fonction de notre personnalité ou de notre apparence physique. Nous avons hâte de faire leur connaissance et de vivre cette nouvelle expérience avec eux.

Mathilde Delonca, Solène Galland, Eugénie Hamelin, Anna Hilairet, Amicie Le Maire, Gauthier Ranc, Tiphaine Raussou, Stanislas Revol, Hélène Tran, Lucas Amadei, Laure Cotteret, Eugénie Papillon, Albane Preveraud de Vaumas, Ewen Celerier-Mangin, Alexis Guillot.

Equipe Agabus handicap avec Madame Verny