Le Frat

« Je suis dans la joie »

Cette année, le Frat a pris ses quartiers à Lourdes du dimanche 24 au jeudi 28 avril 2016. Le thème en était la paix placé sous le signe du Jubilée de la Miséricorde.

Dans la joie, nous avons prié ensemble dans la basilique souterraine. Que le silence est beau à plus de 10 000 personnes ! Une cloche a ouvert chaque cérémonie religieuse. La messe avec le sacrement des malades a touché nos élèves de manière particulière. Une jeune malade de 17 ans a témoigné avec simplicité et courage de sa foi et ses doutes devant la découverte et le traitement de sa tumeur. Présente avec une trentaine d’autres jeunes et des adultes, elle reçoit la force de l’Esprit.

Par groupe de 8 ou 9 jeunes autour d’un adulte,  ensemble ils ont réfléchi sur la paix. La paix intérieure, la paix reçue du Christ, le sacrement du pardon, la paix à faire vivre au quotidien et dans le monde.

Des ateliers et des témoignages ont permis à chacun de grandir dans la foi et en humanité. Les ateliers « Réconciliation » et « Prière », que certains avaient choisis avec réticence, ont comblé leurs attentes. Un jeune qui va à la messe tous les dimanches a redécouvert la prière. Tout heureux, il est venu à ma rencontre en souriant et m’a dit : « Carmen, j’ai prié ! »

Repas à l’hôtel, Ateliers, temps de groupe et témoignages ont favorisé la rencontre avec des jeunes d’autres lieus mais aussi la rencontre des jeunes de notre groupe entre eux. A l’hôtel, 4 groupes en plus du nôtre, de diocèses différents,  et notamment « Les Amis de Cléophas » un groupe de jeunes porteurs de handicap.

Les jeunes et les animateurs ont apprécié le temps diocésain avec notre Evêque Michel : un discours adapté et court, prononcé avec un grand sourire. Les jeunes ont mieux compris ce qu’est l’année de la Miséricorde grâce à un diaporama du Père Antoine Loyer, à ses explications claires et aux photographies parlantes. Enfin, de manière concrète et pleine d’espérance, le Père Hugues Morel D’Arleux, a partagé son expérience du sacrement de réconciliation et pénitence. Il a commencé avec ces mots : « J’ai beaucoup d’admiration pour ceux qui viennent me voir pour recevoir le pardon. »

Je tiens à remercier ici, les 81 jeunes qui ont tous fait preuve d’enthousiasme, les 8 accompagnateurs non moins enthousiastes mais aussi disponibles et sûrs, le Père Henri ; et bien sûr les organisateurs très présents.

                                                                                              Carmen, responsable Frat